09.20.2022

Caroline Varlez, naturopathe à Bordeaux, nous parle de dyspepsie ou troubles digestifs

Caroline Varlez, naturopathe à Bordeaux, partage avec nous ses conseils pour éviter de souffrir de dyspepsie : ces troubles digestifs qui nous embêtent au quotidien et contre lesquels nous pouvons agir naturellement.

Pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots ?

Je m’appelle Caroline Varlez, j’ai 30 ans et je suis naturopathe, installée depuis 1 an à Bordeaux. Initialement formée au marketing et à la communication en école de commerce, j’ai décidé de changer de cap il y a 3 ans et d’entamer une reconversion professionnelle. 

Comme souvent, ce passage a l’action a été déclenché par une rencontre, au hasard, d’une personne en cours de formation à la naturopathie. Je connaissais déjà bien les grands principes mais cette rencontre m’a donné envie d’aller plus loin et de me reconnecter à mes valeurs.

Ces valeurs de bienveillance, de bon sens et de simplicité sont aujourd’hui au cœur de ma manière d’exercer. Mon plaisir c’est d’apporter aux autres du mieux être par des gestes simples du quotidien.

Je puise également une partie de ma motivation à exercer en tant que naturopathe, d’une histoire personnelle. Je connais très bien une personne atteinte de la maladie de Crohn ce qui m’a poussé à compléter ma formation par un module sur l’alimentation thérapeutique (diététique et micronutrition).

Nous allons parler de dyspepsie aujourd’hui (les troubles digestifs), pouvez-vous nous faire une petite piqûre de rappel sur ce dont il s’agit  ?

Les troubles digestifs sont très courants. Je dirais que quasiment tous mes clients en souffrent d’une manière ou d’une autre de dyspepsie. 

Ils se manifestent en général après un repas par différents symptômes: gros coup de fatigue, ballonnement, gaz, gargouillement, constipation chronique (ex. aller à la selle tous les 3 jours), diarrhée, reflux, brûlure d’estomac…

Lorsque ces troubles perdurent au-delà d’une maladie qui aurait pû causer leur apparition, on parle de dyspepsie fonctionnelle (à partir de 3 mois de troubles consécutifs). Dans un cas sur deux, ce trouble est associé au syndrôme de l’intestin irritable.

Quelles sont les causes potentielles de la dyspepsie ? 

L’apparition des troubles est souvent multifactorielles et souvent liées à une flore intestinale déséquilibrée. Je peux toutefois vous donner quelques facteurs aggravant :

  • La sédentarité : une personne qui va au travail en voiture, travaille assise et retourne chez elle le soir sans activité physique est plus susceptible de développer des difficultés de digestion. 
  • Une hydratation insuffisante.
  • Le stress ou l’anxiété qui perturbent souvent l’appareil digestif et occasionnent des symptômes de dyspepsie.
  • Et évidemment une mauvaise alimentation : repas copieux, excès d’alcool, repas trop riches, repas trop court, assiettes déséquilibrées etc..

Que faire pour lutter contre la dyspepsie ?

Tout comme les symptômes, les solutions sont multi-factorielles. C’est tout l’intérêt d’en discuter avec un naturopathe qui va prendre le temps pendant l’anamnèse de questionner tous vos usages mais également les grands évènements de votre vie pour cerner l’origine du problème. Qu’elle soit physiologique, mentale ou les deux, il y a toujours des solutions pour rééquilibrer l’organisme et apaiser les symptômes.

La première des solutions est souvent un rééquilibrage alimentaire : 

  • Travailler l’équilibre légumes, glucides et protéines d’une assiette pour atteindre au moins 50% de légumes. 
  • Varier les céréales et arrêter de consommer uniquement du riz et des pâtes (blé). Le sarrasin, le millet, l’orge, le quinoa sont délicieuses et intéressantes pour rééquilibrer le système digestif.
  • Réduire la consommation de produits laitiers (de vache notamment) qui sont pro-inflammatoires, compliqués à digérer et participent à encrasser l’organisme
  • Réduire la consommation d’alcool (stimule le foie et fatigue le système digestif)
  • Réduire la consommation de café à un ou deux par jour, en dehors de repas si possible. Il acidifie l’organisme et provoque l’ouverture du duodénum entre l’estomac et l’intestin grêle. Les aliments passent alors trop rapidement dans l’intestin avant que les enzymes stomacales n’aient eu le temps de faire leur travail de dégradation.
  • Manger lentement et en conscience : la mastication stimule la sécrétion d’enzymes salivaires, facilite le travail de l’estomac et provoque la sensation de satiété.

Selon l’échange avec chaque personne, je peux également recommander par exemple :

  • Une pratique sportive plus régulière pour favoriser le péristaltisme.
  • Une hydratation de 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour ingérer suffisamment d’oligo-éléments
  • Des exercices de respiration et de détente pour calmer son stress et ses anxiétés.

Existe-t-il des huiles, actifs végétaux, compléments alimentaires pour aider l’organisme à se rééquilibrer et lutter contre les troubles digestifs ?

En cas de troubles digestifs, on constate souvent une flore intestinale déséquilibrée qui présente trop de bactéries pathogènes.

Il m’arrive alors de recommander l’utilisation de différents actifs pour nettoyer en douceur le tube digestif et réensemencer la flore intestinale avec des bactéries saines.

Le jus d’aloe vera possède d’excellentes propriétés anti-inflammatoires. Il assainit et nettoie les intestins en douceur. Vous pouvez le prendre en cure de 3 semaines en augmentant progressivement la dose de 50 ml/jour la première semaine, à 100 ml/jour les deuxième et troisième semaines.

La chlorophylle, pigment naturel des plantes, joue le rôle de purge pour les animaux. Elle fonctionne très bien pour nous également en cure, pour un nettoyage doux du tube digestif.

Les probiotiques permettent de réensemencer des souches de bactéries saines de type lactobacillus. Il est important de trouver les bonnes souches et de comprendre l’origine du déséquilibre pour adapter le type de probiotiques.  

Enfin plusieurs plantes sont connues pour leurs vertus digestives et peuvent être prise en cas de dyspepsie. La mélisse par exemple aux effets antispasmodiques ou encore le gingembre dont des études cliniques ont montré l’efficacité contre les nausées. 

Caroline Varlez, naturopathie et dyspepsie

Articles récents

Articles similaires