L'Essentiel > Bien vieillir > Gemmothérapie et ménopause : 7 bourgeons pour équilibrer votre corps en douceur.

Gemmothérapie et ménopause : 7 bourgeons pour équilibrer votre corps en douceur.

12 mai 2023
Ce que je vais apprendre
2
3

À partir de cinquante ans, la ménopause vous pose question autant qu’elle vous fait peur. Bouffées de chaleur, sautes d’humeur, troubles du sommeil, prise de poids, … autant de symptômes que l’on souhaite s’épargner. Nicole Tripier, naturopathe professionnelle, nous livre quelques secrets sur comment la gemmothérapie, en complément d’une approche individualisée et globale, peut vous aider à vivre plus sereinement cette période de transition.

Découvrez les 7 merveilles des bourgeons et jeunes pousses pour aborder la ménopause !

Ménopause et Péri-Ménopause, qu’est-ce que c’est exactement ?

La ménopause : arrêt de la fonction reproductive et ajustement hormonal

À l’approche de la cinquantaine, la ménopause est une étape de vie que connaissent toutes les femmes. La médecine chinoise la nomme “renaissance de la Femme”. Due à un ajustement hormonal naturel du corps, elle survient lorsque les ovaires cessent leur production d’ovules. Cet arrêt de la fonction reproductive s’accompagne d’une diminution de la production des hormones sexuelles : œstrogènes et progestérone.

La péri-ménopause, ou pré-ménopause, est une période de quelques mois à plusieurs années qui précède la ménopause pendant laquelle l’équilibre hormonal évolue, le cycle menstruel se dérègle et les premiers symptômes parfois désagréables apparaissent.

Les symptômes de la ménopause

La modification de l’équilibre hormonal n’est pas une maladie, c’est un changement naturel qui concerne toutes les femmes et qui parfois s’accompagne de symptômes désagréables : 

  • bouffées de chaleur diurnes et pendant la nuit
  • sueurs nocturnes
  • troubles du sommeil
  • irritabilité
  • changements d’humeur
  • fuites urinaires
  • sécheresse vaginale
  • baisse de la libido. 

Fort heureusement, chaque femme n’exprime pas l’ensemble de ces symptômes.

La naturopathie (et la gemmothérapie) offre une approche holistique pour accompagner les femmes pendant cette période de transition par : des réponses adaptées à un terrain spécifique et un soutien personnalisé et individualisé pour chaque femme en fonction de son état de santé général. 

Ces approches prennent en compte les aspects de la santé comme l’alimentation équilibrée, l’hygiène de vie, la gestion des émotions et du stress, ainsi que la détoxification, pour aider la personne à traverser cette période de manière optimale.

Nicole Tripier, naturopathe

Gemmothérapie : les bourgeons et jeunes pousses au secours des femmes en cours de ménopause

Qu’est-ce que la Gemmothérapie ?

La Gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui exploite les bienfaits naturels des bourgeons et jeunes pousses de plantes. Récoltés au printemps, lorsque la plante est en pic d’activité, bourgeons et jeunes pousses sont particulièrement concentrés en principes actifs. Par extraction de ce totum d’actifs dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine, on obtient une teinture mère qui peut aider à soulager naturellement certains maux, participer à la régulation d’un déséquilibre hormonal ou encore maintenir l’organisme en bonne santé. Utilisée en médecine douce en alternative à des traitements allopathiques conventionnels, la gemmothérapie se décline également en macérats glycérinés, gélules ou comprimés. 

Il est très important toutefois de prendre des précautions d’usage. Ces solutions sont très puissantes et peuvent interférer avec un état de santé ou un traitement en cours. Veillez à bien prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Les bourgeons stars pour la ménopause

  1. Bourgeon d’Airelles Rouges pour accompagner l’équilibre hormonal (oestrogène-like ou phyto-oestrogènes)
  2. Bourgeon de Pommier pour accompagner l’équilibre hormonal (progestérone-like)
  3. Bourgeon de Sauge pour les bouffées de chaleur et l’excès de transpiration
  4. Bourgeon de Framboisier
  5. Bourgeon de Romarin pour la détox du foie
  6. Bourgeon d’Aubépine pour la gestion du stress
  7. Bourgeon de Mélilot pour favoriser une bonne circulation sanguine et lymphatique

Bourgeons d’Airelles Rouges et bourgeons de Pommier en soutien du système hormonal

L’airelle rouge, la plante des troubles féminins par excellence

Appréciée pour ses vertus naturelles anti-vieillissement pour les tissus, l’Airelle rouge est en plus une plante qui contient des molécules œstrogène-like. Cela fait d’elle une alliée parfaite en périménopause et en ménopause pour aider l’organisme à réguler en douceur la chute de production d’oestrogène et atténuer ainsi les désagréments courants liés à cette phase : bouffées de chaleur, transpiration, saute d’humeur etc.

Ses propriétés anti-vieillissement sont également très intéressantes pour prévenir une usure trop prématurée de certains tissus comme les tissus osseux (et éloigner le risque d’ostéoporose par exemple).

Posologie : 5 à 15 gouttes par jour. En 3 prises loin des repas.

Le pommier pour accompagner la chute de progestérone (et de la libido)

Le bourgeon de pommier agit également sur le système hormonal puisqu’il présente un profil moléculaire riche en progestérone-like. Au même titre que l’Airelle, il est donc indiqué pour aider le corps à s’adapter à un nouvel équilibre hormonal.

Le pommier aurait aussi des vertus pour réactiver une libido possiblement en berne. La chute d’hormone reproductive et les troubles intimes, (sécheresse vaginale, troubles urinaires) peuvent être autant de frein à une sexualité épanouie. 

Posologie : 5 à 15 gouttes par jour. En 3 prises loin des repas.

La sauge, l’arme anti-bouffée de chaleur et transpiration extrême

Plusieurs études scientifiques ont mis en avant les effets de la sauge pour réguler l’excès de transpiration qui touche fréquemment les femmes en périménopause. Elle est par ailleurs traditionnellement recommandée dans la pharmacopée pour soulager les bouffées de chaleur, très désagréables pour celles qui y sont sujettes.

À l’image du bourgeon d’airelle rouge, l’extrait hydroalcoolique de sauge sclarée est réputé pour son action « œstrogène-like ». Elle agit donc à l’échelle hormonale sur l’ensemble des désagréments liés à la ménopause

Romarin (Rosmarinus officinalis), détox du foie et ménopause 

Vous ne voyez pas le rapport entre foie et ménopause ? Cet organe est pourtant clé notamment lors de la péri-ménopause ! Il est effectivement chargé d’éliminer les toxines du corps dont les hormones telles que les œstrogènes. Par activation de la sphère hépatobiliaire, le bourgeon de romarin va permettre une bonne évacuation des dérivés hormonaux pour maintenir un foie en bonne santé. Il facilite la bonne détoxification et peut être intéressant dès l’apparition des premiers signes !

Mélilot (Melilotus officinalis) et circulation  

Utilisée largement pour les problèmes de circulation veineuse et lymphatique (jambes lourdes, phlébites, hémorroïdes etc.), la teinture mère de Mélilot est un stimulant de la circulation des fluides corporels. Lors de la ménopause, il permet de soulager les problèmes de rétention d’eau par activation de l’activité vasculaire.

Il possède en outre des vertus calmantes et tranquillisantes qui peuvent permettre de retrouver un sommeil plus apaisé pour les personnes sujettes au stress et aux réveils nocturnes.

Le bourgeon de framboisier, action anti-spasmodique

Le macérât de framboisier est régulièrement utilisé en phytothérapie pour ses vertus nutritives ainsi que pour le rôle qu’il joue sur la régulation de l’activité ovarienne. Son action sur l’équilibre œstrogène – progestérone permettrait de réduire les désagréments liés à la ménopause. 

Par ailleurs, le bourgeon de framboisier possède des propriétés antispasmodiques et mycorelaxantes qui peuvent aider à diminuer les spasmes de l’utérus et relaxer ainsi le muscle utérin.

Aubépine, stress, sommeil, DHEA, glandes surrénales

Comme évoqué précédemment, l’approche en naturopathie de la ménopause est très personnalisée et aborde des facteurs multiples. Parmi eux, la gestion du stress est particulièrement clé.

En cause, la DHEA, une hormone stéroïde produite par les glandes surrénales, précurseurs des hormones sexuelles, dont la concentration diminue naturellement lors de la ménopause. Un stress chronique, mal géré, peut aggraver cette déplétion de DHEA entraînant des symptômes tels que fatigue, perte de libido et dépression.

En complément d’une gestion du stress adaptée avec un professionnel, le bourgeon d’aubépine est très apprécié pour ses vertus calmantes. Il peut aider à retrouver de l’apaisement plus facilement en journée mais aussi la nuit pour un sommeil plus reposant.

Les petits gestes très efficaces (sport, alimentation, etc.)

Si les bourgeons et jeunes pousses sont d’excellents compléments à utiliser quotidiennement pour affronter sereinement sa ménopause, il ne faut pas oublier que beaucoup d’autres facteurs entrent en jeu. Une approche globale et personnalisée peut permettre d’ajuster ces facteurs pour vivre sa ménopause en douceur. 

Voici par exemple quelques gestes dont vous pouvez discuter avec un professionnel : 

  • Équilibre alimentaire : favoriser une alimentation équilibrée, riche en micronutriments comme le calcium, la vitamine D, le magnésium et les acides gras essentiels (oméga 3).
  • Activité physique : pratiquer une activité physique régulière et adaptée. Cela favorise le bien-être mental et physique avec des actions bénéfiques sur le cœur, les articulations, les os  ou encore le drainage lymphatique.
  • Relaxation : si vous appréciez ce type d’activité, médiation, reiki ou yoga peuvent vous aider à gérer votre stress. Vous pouvez tout aussi bien vous accorder des moments à vous, pour une activité qui vous fait du bien : écouter votre artiste préférée, lire un bon livre, papoter avec une amie ! 

Pour vivre cette période de transition plus sereine et épanouie : l’activité physique est à mon avis LA voie royale ! Elle agit à plusieurs niveaux, elle aide à mieux gérer le stress (l’exercice physique libère des endorphines dans le corps, hormones du bien-être et de la détente), à réguler la satiété, à renforcer les muscles et les os, à stimuler la circulation sanguine et lymphatique, à favoriser l’élimination des toxines, à renforcer les fonctions de détoxification du foie, …. En adoptant ce réflexe de manière régulière, vous pourriez même réduire votre besoin de supplémentation.

Nicole Tripier

Le petit plus Humasana pour retrouver du plaisir intime

Pas toujours simple à aborder avec son conjoint ou ses amies proches, la ménopause impacte néanmoins souvent votre plaisir sexuel. En cause, une perte de la libido due au chamboulement hormonal en cours dans votre corps et possiblement des sécheresses vaginales entraînant des douleurs pendant l’acte appelées dyspareunies.

Afin de retrouver une vie sexuelle épanouie, Humasana recommande l’utilisation d’un gel lubrifiant à base aqueuse (éviter les bases grasses).

FAQ : 

Existe-t-il des dangers et des contre-indications pour la gemmothérapie lors de la ménopause ?

Oui ! Les solutions phytothérapiques dans leur ensemble sont généralement très puissantes. Elles peuvent être inadaptées, contre-indiquées et dangereuses, notamment lorsqu’elles entrent en interférence avec une prise de traitements médicaux en cours. Le premier réflexe est de prendre conseil auprès d’un personnel de santé qualifié. 

De manière générale, la gemmothérapie est contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que pour les enfants en raison de la teneur en alcool des teintures mères. 

Par ailleurs, les complexes ayant une action hormonale (ex. Airelle Rouge, Framboisier, Sauge, Pommier etc.) sont à éviter en cas de traitement hormono-dépendant.

Cette liste n’est pas exhaustive, nous vous recommandons donc de prendre conseil auprès d’un professionnel avant toute utilisation.

    La gemmothérapie peut-elle remplacer un traitement hormonal de substitution (THS) ?

    Non, les deux approches ont des objectifs différents. La gemmothérapie ne se substitue pas au système hormonal mais elle accompagne l’évolution naturelle d’un corps vers un nouvel équilibre. En péri-ménopause par exemple, elle peut être un bon complément pour aider à gérer certains désagréments et douleurs. Attention toutefois si vous êtes déjà sous traitement à éviter les interactions entre votre traitement et les actifs naturels des jeunes pousses et bourgeons.

    Vous aimerez aussi

    Les plus récents