06.07.2022

Osmoz, les premiers compléments alimentaires chimiothérapie compatibles de France

Interview réalisée avec Alexandre Chavatte, cofondateur d’Osmoz, qui nous explique comment les plantes peuvent soulager les effets indésirables de la chimiothérapie grâce aux premiers compléments alimentaires chimio-compatibles de France.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alexandre Chavatte, je suis Lillois et je suis pharmacien de formation. Très vite je me suis orienté vers l’industrie pharmaceutique plutôt que l’officine car je voulais découvrir la vie en entreprise et ses différents métiers.

Afin de compléter mon parcours académique j’ai suivi un master en marketing à l’IMIS à Lyon. Cette année de formation a confirmé mon envie d’avoir un métier qui combine créativité, relation client et stratégies financières. J’ai par la suite rédigé ma thèse sur la stratégie des petites entreprises en communication et marketing.

Plusieurs expériences m’ont mené à ce que je fais aujourd’hui : stage en compléments alimentaires dans le Nord, VIE en Thaïlande chez Servier puis responsable produit dans l’industrie du dispositif médical. Le COVID a beaucoup chamboulé ma dernière expérience puisque comme tout le monde je me suis retrouvé sans collègue du jour au lendemain. J’ai réalisé à ce moment-là que le fonds de mon métier était un peu monotone et j’ai eu envie de tout changer !

C’est à partir de ce moment que l’idée de créer Osmoz a pris forme petit à petit dans mon esprit.

Qu’est-ce que c’est Osmoz et d’où est venue l’idée ?

Osmoz est la première entreprise française de compléments alimentaires chimio compatibles qui aide les patients atteints de cancer à mieux dormir, à retrouver du tonus ou encore à bien digérer.

L’idée est venue après un cycle de rencontre avec plus de 50 pharmaciens dont une partie m’a expliqué avoir du mal à répondre à la demande de patients sous chimio de complément de traitement naturel en phytothérapie.

Il faut savoir qu’il peut y avoir des interactions dommageables entre certaines plantes et le traitement de chimiothérapie (pamplemousse, millepertuis). Cela demande donc des connaissances assez fines que beaucoup de pharmaciens ou d’oncologues n’ont pas. Par précaution, les pharmaciens que j’ai rencontrés préféraient donc ne pas proposer de complémentation à base de plantes.

Je suis parti de ce que je connaissais. J’ai été voir entre 50 et 70 pharmacies pour mener une étude de marché et Osmoz c’est un besoin exprimé de pharmaciens qui sont mal à l’aise devant un patient sous chimio qui demandent de la phytothérapie pour pour réduire les effets indésirables de la chimiothérapie et mieux vivre leur période de cure.

Mon analyse de marché montrait par ailleurs que 60% des patients cherchent des soins de support plus naturels (soins qui améliorent la période de cure sans altérer le traitement principal). J’ai donc décidé de me pencher sur la question et de trouver une solution pour faciliter la vie des patients sous chimiothérapie et améliorer l’offre de soin du pharmacien.

Quels sont les produits que vous vendez aujourd’hui ?

Chez Osmoz on vend aujourd’hui 3 compléments alimentaires à base d’extraits secs végétaux très concentrés.

  • Complément alimentaire digestion : il agit contre la nausée et vomissement grâce aux extraits concentrés de gingembre et chardon marie
  • Complément alimentaire sommeil à base de passiflore et valériane qui sont les actifs naturels de référence pour les troubles du sommeil
  • Complément alimentaire contre la fatigue à base de baie de goji et cynorrhodon (baie d’églantier).

Chacun de nos compléments a fait l’objet d’analyses poussées sur sa compatibilité avec le traitement de chimiothérapie mais aussi sur le seuil de concentration nécessaire pour observer un effet réel du produit. Toutes les plantes sélectionnées et les dosages retenus ont fait l’objet de publications scientifiques à la suite d’essais cliniques.

C’était extrêmement important pour moi d’être à la hauteur de la promesse annoncée sur le produit avec une vigilance forte sur la qualité de nos gélules.

Qu’est-ce qui rend vos produits chimio-compatibles ?

C’est ce dont je suis le plus fier aujourd’hui ! Nous sommes la premières marques à obtenir cette allégation de santé par la DGCCRF qui valide le gros travail scientifique réalisé sur la conception du produit.

Je dois préciser pour ceux qui ne connaissent pas bien le cancer que l’on traite cette maladie via un traitement lourd avec de nombreux effets secondaires (chimiothérapie), eux-mêmes traités par d’autres médicaments chimiques. Ce sont ces derniers qu’une partie des patients aimerait remplacer par des solutions moins médicamenteuses.

Les oncologues avec lesquels j’ai échangé m’ont tous dit qu’ils étaient favorables à des alternatives naturelles mais qu’ils n’avaient pas le temps d’explorer cette piste. La complexité réside dans le choix de plantes qui seront métabolisées par le corps humain sur un autre processus que le traitement principal afin d’éviter toute interaction plante – traitement.

J’ai donc lancé un gros travail de bibliographie scientifique sur les plantes médicinales connues pour atterrir sur celles présentes dans nos produits. Une fois ce travail terminé, nous avons construit un solide dossier qui a été validé par DGCCRF alors que personne ne croyait cela possible !

Quelles sont les prochaines étapes pour vous ?

J’ai lancé aujourd’hui 3 produits sur une cinquantaine de pharmacies du Nord de la France. Les retours sont déjà excellents et nous avons dépassé nos premiers objectifs. Je consolide donc l’équipe en ce moment sur la formulation de nouveaux produits, la vente et la communication pour accélérer le développement de l’entreprise. Deux grosses étapes nous attendent:

Le lancement de 3 nouveaux produits dont la phase de conception est déjà bien avancée

Le déploiement au national du référencement de nos produits en rayons parapharmacie et en hôpital.

Un petit mot de la fin ?

J’aimerais éveiller les consciences de vos lecteurs sur les différences de qualités entre compléments alimentaires. Il y a des variabilités fortes de concentration de principes actifs, de disponibilités du principe actif pour l’organisme et donc du bénéfice d’un complément sur nos maux. Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver en rayon mais voici un ou deux conseils qui pourraient vous aider :

  • Extrait sec plutôt que poudre de plantes: si à l’œil vous ne verrez pas de différence, l’extrait sec est une méthode d’extraction du principe actif par solvant qui permet de le concentrer fortement dans les gélules. Les poudres sont un simple broyat de feuilles ou de bourgeons et contiennent donc peu d’actifs.
  • Présence d’allégation de santé (ex. “sommeil”, “digestion”, etc.) : les allégations sont validées par la DGCCRF qui garantit le sérieux de la formule. Les compléments vendus sans allégations, simplement sur la base d’une plante (ex. “Complément alimentaire Gingembre”) sont souvent associés à un discours commercial très prometteur mais non validé scientifiquement.

Faîtes donc bien attention en rayon : allégation plus concentration en actif garantissent la qualité d’un complément !

Osmoz, compléments alimentaires cancer compatibles

Articles récents

Articles similaires