11.18.2022

Rhume et Angine, les alternatives naturelles pour se soigner (Maladies hivernales – 3/5)

L'Essentiel » Thérapeutes santé » Rhume et Angine, les alternatives naturelles pour se soigner (Maladies hivernales – 3/5)

Olivier Fayard, naturopathe à Antibes, nous explique comment prendre soin de soi naturellement en cas de Rhume ou d’Angine.

Épisode 3 de la série “Faire face aux maladies hivernales naturellement“.

Rhume et Angine, que sont-ils en réalité ?

Nous y passons (presque) tous à un moment ou un autre, le rhume et l’angine font partie des maladies d’hiver les plus répandues. Elles sont le résultat d’infections souvent virales des fosses nasales, des amygdales et/ou de la gorge.

Les symptômes habituels du rhume sont : congestion nasale, écoulement nasal, éternuement. Différent de la grippe car les symptômes sont plus légers.

Les symptômes habituels de l’angine sont : difficultés de déglutition, maux de gorge, frissons, fièvre plus ou moins importante.

Quel réflexe adopter en prévention pendant l’hiver ?

L’hygiène nasale est une pratique souvent négligée pourtant peu coûteuse et très efficace pour prévenir rhume et angine. Pour une bonne hygiène nasale, il est intéressant de laver les muqueuses quotidiennement avec un “rhino horn” (aussi appelé “lampe d’aladin”) ou encore un “lota”. C’est un geste santé qui demande un peu de pratique au début, pas forcément très agréable les premières fois mais les résultats sont impressionnants.

Conseils d’utilisation : remplir le “rhino horn” d’eau tiède, ajouter une petite cuillère à café de sel (de type epsom) et mélanger bien. Pour l’application, saisir l’ustensile par son encolure et mettre l’embout au niveau de la narine. Pencher ensuite légèrement la tête pour s’assurer que la solution coule bien dans le nez. Faire les mêmes gestes pour l’autre narine en utilisant le reste de la solution.

Comment adapter son alimentation en cas de rhume ou d’angine ?

En premier lieu, il convient d’adopter une alimentation légère et plutôt “liquide” (soupes, jus, purées,…) qui sont faciles à absorber notamment en cas d’angine). L’objectif est d’éviter également de surcharger le foie (“l’organe de détox” du corps) pour conserver un maximum d’énergie pour la réponse immunitaire. Pour donner un petit coup de pouce à notre corps, les abeilles sont nos amies ! Les produits de la ruches sont de bons stimulants immunitaires : miel (d’eucalyptus ou de thym), propolis ou encore gelée royale

Quelles plantes peuvent aider à soulager ces maux ?

Dans ce type de maladies, il est important de faciliter l’expectoration des éléments qui congestionnent le corps. Le thym et la marjolaine sont très efficaces pour décongestionner les voies aériennes. Elles sont en plus anti-infectieuses et aident donc le corps à se défendre contre les pathogènes.

Conseils d’utilisation : à consommer en décoction : mélanger 1 cuillère à soupe de chacune des 2 plantes dans 25cl d’eau froide, porter à ébullition 2 minutes et laisser infuser 10 minutes hors du feu. Se consomme tout au long de la journée.

Comme évoqué précédemment, il est également intéressant de soutenir la fonction hépatique pour faciliter l’élimination des déchets accumulés dans le corps. Les infusions d’artichaut ou de romarin sont particulièrement efficaces. Elles sont toutefois à éviter en cas de grande fatigue car elles vont nécessiter un travail supplémentaire au corps (et au foie).

Quelles huiles essentielles en cas de rhume ou d’angine ?

Avant de détailler les huiles essentielles intéressantes, je rappelle que celles-ci sont des concentrés de composés aromatiques très puissants, qui sont déconseillés aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 10 ans. 

Certaines huiles essentielles contiennent des molécules allergènes. Pour les personnes facilement allergiques, je vous conseille de tester le produit au préalable en versant deux gouttes d’huile essentielle au creux du coude pour voir si cela génère une réaction cutanée.

Si vous êtes sujet à une condition médicale particulière, parlez-en au préalable avec votre médecin traitant.

Huile essentielle de ravintsara

C’est l’antiviral par excellence et dans ce cas elle est intéressante en inhalation pour une action directe sur les muqueuses.

Conseils d’utilisation: mélanger 5 gouttes dans de l’eau chaude et respirer les vapeurs pendant 1 à 5 minutes pour dégager la sphère ORL. Déconseillé aux sujets asthmatiques.

Huile essentielle d’arbre à thé (Tea Tree)

Antiviral également, cette huile est intéressante en ingestion par voie orale.

Conseils d’utilisation: mélanger 2 gouttes dans une cuillère à café de miel et avaler 3 à 5 fois par jour.

Synergie d’huiles essentielles de ravintsara, bois de rose et d’eucalyptus

Les synergies sont des associations d’huiles essentielles qui apportent chacune des propriétés particulières pour traiter un problème spécifique. Le ravintsara est antiviral, le bois de rose a des propriétés anti-microbiennes et l’eucalyptus est expectorant. Ce mélange est très efficace en application cutanée sur le thorax et le haut du dos.

Conseils d’utilisation: mélanger 30 gouttes de chaque huile essentielle dans 20ml d’huile végétale (idéalement de calendula, qui agit comme désinfectant et stimulant lymphatique permettant d’évacuer des bactéries et des virus rapidement). Bien mélanger et appliquer 8 gouttes du mélange sur le thorax et le haut du dos pendant 3 jours. 

Comme souvent en naturopathie, il est important de tester et de trouver la ou les solutions qui vous correspondent. Tout est une affaire d’individualisation. L’éventail de solutions est large et permet bien souvent de trouver une alternative naturelle contre les rhumes et angines. La naturopathie est absolument complémentaire de la médecine classique / allopathique et n’a en aucun cas vocation à la remplacer. N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant en cas de problème intense ou qui persiste dans le temps!

Solutions naturelles Rhume et Angine

Articles récents

Articles similaires